Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JC Clair

La semaine derrière nous avons quitté Jeanne d'Arc et le Moyen-Age pour arriver cette semaine à l'étude de l'Histoire Moderne ( dont certains ignorent qu'elle définit la période comprise entre la découverte des Amériques et la Révolution Française de 1789, on l'appelle aussi l'Ancien Régime, en tenant compte du fait que celui -ci quant à lui ne débute qu'en 1589, date de début du règne d'Henri IV ) ) qui elle non plus ne manque pas de piquant !

En l’an 1492, Christophe Colomb mit les voiles et nous découvrit l’Amérique. En réalité, il toucha les Antilles, confirmant la prévision qu’une année auparavant une voyante avait formulée : « Dans un an, t’y es ! ». En ces temps lointains, pour atteindre l’Amérique, le Concorde était inimaginable. Notre célèbre navigateur a dû se contenter d’une caravelle, se laissant guider par les constellations.

François 1er installa en France Léonard de Vinci, l’enlevant aux Italiens qui se sont vengés quelques siècles plus tard en nous prenant Platini. Il était marié avec Claude de France. Si les faire-part avec prénoms avaient existé en ce temps-là, on aurait pu lire en titre « Claude François ». Il n’épousa pas la reine Claude pour des prunes puisqu’elle lui donna un fils qui régna sous le nom de Henri II.

Ce même Henri II eut une fin tragique puisqu’il périt des suites d’un tournoi. Avec le langage populaire actuel, on dirait que c’est Montgomery qui se l’est payé, ce qui est faux puisqu’il l’a eu à l’œil (d’où l’infection mortelle).

Henri III bouquinait sans doute très vite, puisqu’on prétendait qu’il sautait des pages. Il était entouré de petits copains très mignons. Pour son assassin, le moine Clément, il n’y eut point de clémence. Quant à sa succession, on se croirait dans une épicerie familiale, c’est son beau-frère qui a pris la suite. Vous savez tous bien entendu, que l’épouse du roi Henri IV, Marguerite de Valois était sœur du roi Henri III.

En cette période troublée où l’on s’étripait pour l’amour de Dieu, les pensionnaires des couvents subirent les conséquences physiques des guerres de religion. Même si l’on ne connaissait pas encore les Beatles, certains appréciaient déjà les nonnes !

Nicot, de son état diplomate (ça ne s’invente pas !) ramena de ses séjours à l’étranger une plante qui a fait un tabac et fut en son temps très prisée.

Henri IV a laissé le souvenir de la poule au pot, mais personnellement il préférait la poule au pieu avec un goût prononcé pour le sauté de dindes. On lui attribue une formule qui pourrait également s’appliquer à une voiture qui a claqué un joint de culasse : « ralliez-vous à mon panache blanc ». Il était à couteaux tirés avec Ravaillac.

Louis XIII transforma son palais en riche lieu. Avec son ministre, il s’escrima à interdire les duels. Ils se réunissaient une fois par an pour parler de tout, le cinq mars.

Les mousquetaires, hommes de confiance de la maison du roi, se chargeaient parfois de l’acheminement du courrier et des plis secrets, devenant les mousquetaires de la distribution.

Louis XIV, qui trouvait les nobles trop frondeurs à son goût, les avait emmenés avec lui à Versailles où ils en étaient réduits à faire la cour. De somptueuses fêtes agrémentaient les soirées et l’on utilisait les feux Darty Fils sept jours sur sept. Parfois, pour un mensonge, on se crêpait le chignon devant des jets d’eau, mélangeant bataille et fontaine, car « y a que la vérité qui compte ». Comme tous les monarques occupant une somptueuse demeure, le Roi Soleil utilisait les services d’un talentueux jardinier. Le sien, c’était Le Nôtre. Colbert créa des Manufactures d’Etat, des tas de manufactures. Vauban fut le plus célèbre des fortifiants. Pour se concilier la bienveillance du souverain, Lulli connaissait la musique … La Fontaine avait une réputation d’homme affable.

Denis Papin expérimenta la force de la vapeur avec succès, et l’on peut dire qu’avec une touche de chance Papin a atteint son but. Pour l’avenir, le développement de cette technique a débouché sur une coexistence harmonieuse entre la marine à voile et à vapeur, pour s’appliquer ensuite aux trains.

Sous le règne de Louis XV on assista à un scandale financier de grande ampleur, la banqueroute de Law. Ce banquier ruina ses clients et peut être considéré comme un précurseur dans la profession.

En 1783, peut-être le jour de l’Ascension, mais on n’est pas sûr, Pilâtre de Rozier fut le premier homme à quitter la terre à bord d’une montgolfière. Pour s’envoyer en l’air avec un ballon, il fallait être gonflé ! Encouragé par cet exploit, il entreprit ensuite de traverser la Manche. Il s’était enflammé un peu vite, mais son ballon l’imita bientôt. Même s’il réussit à prendre son envol, son projet est tombé à l’eau, et lui avec, victime de vagues à lames.

A peu près à la même époque, Lebon inventa l’éclairage au gaz, qui équipera les rues par la suite, et je me demande si ce n’est pas pour cela que l’on a appelé cette époque le siècle des lumières …

Marie-Antoinette imagina le concept de la ferme, elle créa de toutes pièces à Versailles une bergerie où les personnages en vue venaient jouer les fermiers. Deux rendez-vous ponctuaient la journée : midi, sept heures, l’heure du berger. Ses animaux bénéficiaient des plus grands soins, c’est sans doute pour cela qu’on la surnomma plus tard Madame Veto au moment de l’Assemblée Législative. Pendant ce temps, on nous dit que le roi s’adonnait à la serrurerie, et c’est sans doute avec beaucoup de pênes qu’il essayait de trouver la meilleure gâche avec un succès à la clé.

A la veille de la Révolution, l’exaspération grandissante était due en partie à plusieurs mauvaises récoltes successives. De tout temps on a revendiqué pour avoir plus de blé ! Les champs n’étaient plus fauchés alors que les citoyens l’étaient de plus en plus.

A la semaine prochaine pour un XIXsiècle haut en couleur façon JC Clair

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article