Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par P.Thevenin

 

 Mardi 17 mars : le film de Christian Faure « Au nom des fils » diffusé sur FRANCE 3 : On se souvient du fait divers qui a inspiré le réalisateur : un curé, Cottart, ordonné par Lefebvre (l'évêque intégriste d'Ecône, pas l'oubliable lecteur de « Zadig et Voltaire »), dirigeant un camp scout à Perros-Guirec, avait envoyé à une mort certaine 7 jeunes garçons (« mission accomplie » pour 4 d'entre eux) en les faisant voguer, par mer agitée, dans un petit bateau 6 places sans surveillance et sans formation préalable (de toute façon, il n'y connaissait rien en matière de navigation), et provoqué un dégât collatéral, à savoir la noyade d'un jeune plaisancier qui tentait de venir en aide aux scouts. Des secours ont bien été appelés, mais au bout de 7 heures ! Dans le film, seuls les noms ont été changés. Le reste est parfaitement fidèle aux événements réels. Non seulement le Père Cottart n'a manifesté aucun remords mais les familles des scouts l'ont soutenu mordicus. C'est Dieu qui a pris leurs enfants et l'abbé n'a fait que son devoir éducatif en donnant à ses « protégés » une « leçon de vie ». Heureusement que la mère du collatéral est parvenu à persuader celle de l'une des autres victimes de se porter partie civile, sinon il risquait de ne pas y avoir de procès. Cottard a récolté 4 ans de trou. Pas cher payé quand on a assassiné 5 personnes. Et ça s'est passé chez nous, à Perros-Guirec, le 22 juillet 1998. Expédier des gosses au casse-pipes, on croyait que c'était réservé à Daech.

Crash de l'Airbus dans les Alpes : lorsque Pépère, Merkel et Rajoy se sont retrouvés côte à côte sur les lieux du drame, on a été étonné de ne pas voir un petit bonhomme à ressort tenter de se faufiler jusqu'à eux.

Révélation du Canard : dès les résultats du premier tour connus, Balkany (désormais privé de son immunité parlementaire et placé sous contrôle judiciaire alors qu'il n'a rien, mais alors rien du tout, à se reprocher !), a négocié discrètement avec Geoffroy Rondepierre, candidat FN éliminé dans son canton de Levallois-Perret, pour que les voix fachos se reportent sur ses poulains, Sylvie Ramond et Raymond Leprince-Ringuet, opposés au deuxième tour à un autre binôme de droite : Frédérique Collet et Arnaud de Courson. Comme dirait son ami Bismuth, Balkany - ni -ni. Pour la petite histoire : le candidat socialiste dans ce canton s'appelle Guillaume Deshors. Un nom prédestiné, à une consonne près.

Un site sur twitter a proposé aux internautes de gagner 5 euros moyennant un selfie dans l'isoloir avec un bulletin FN. Renseignements pris par RUE89, il s'agit d'une initiative anti-FN. C'était pourtant vraisemblable. 5 euros, ça n'a rien à voir avec les cadeaux sonnants et trébuchants aux électeurs de Dassault mais la Délinquante Routière ne vend pas de Rafale et son financier Poutine, en ce moment, doit manquer de moyens, baisse du rouble oblige.

Notre petit vizir a fumé un barreau de chaise pour célébrer sa demi-défaite aux départementales. Il nous semblait bien, aussi, que ce type avait le cigare.

Coups de gueule - Pierre Thévenin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article