Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par pierre Thevenin

Un pont construit sur l'Oyapock relie la Guyane française au Brésil. Un ouvrage qui a coûté 25 millions d'euros à chacun des deux pays. Le seul problème est que, du côté brésilien, aucune voie d'accès n'existe pour l'instant et que ce pont, financé par les contribuables, aboutit … en pleine forêt amazonienne. Payez, payez, qu'ils disaient, on en fera toujours quelque chose. C'est vrai que ce pont a de la gueule. Dommage qu'il ne serve à rien et que, faute d'entretien, son état se dégrade.

Dans le dernier numéro des « Amis de Georges » : interview de Charb datant du 26 décembre 2012 à propos d'un article paru dans « Charlie » et intitulé « Mort à Brassens ! ». Interview restée inédite jusqu'à ce jour. Le caricaturiste explique que la critique s'adressait surtout aux inconditionnels, aux idolâtres dont un certain nombre ne connaissent pas ou connaissent très mal le Sétois. Lui-même donne son sentiment sur la question : « Autant les paroles de ses chansons sont géniales, autant je n'ai jamais supporté sa façon de les mettre en scène et de les chanter ». Puis, un peu plus loin : « La seule fois où j'ai apprécié plusieurs chansons de Brassens, c'est à l'occasion des reprises de Renaud ! ». Le droit de critiquer tonton Georges fait partie des droits de l'homme. Mais, sans que je veuille tirer sur le corbillard, m'est-il permis d'écrire que la débilité de « Maurice et Patapon », mini-BD scato de Charb, m'a toujours affligé au temps je lisais "Charlie" ? Ceci étant dit, ce n'était pas une raison pour le tuer.

Bismuth a-t-il vraiment envie de revenir ? Après sa conférence à 100 000 euros donnée dans les Emirats le jour où les électeurs UMP attendaient ses consignes pour le deuxième tour de la législative partielle dans le Doubs, on peut se poser la question. Dans les sondages, souffle d'ailleurs pour lui un vent contraire (dans le dernier, 22% des Français souhaitent qu'il soit candidat en 2017), alors à quoi bon se battre pour reprendre l'Elysée et gagner des clopinettes ? Entre le fric et l'amour propre, il a l'air de beaucoup hésiter. Finalement, ce sont peut-être les juges qui trancheront.

Dans « Envoyé spécial » du 12 février, un sujet sur la lutte anti-terroriste aux USA : le FBI envoie des indics (généralement d'anciens dealers) pour pousser des Musulmans à se radicaliser. Ainsi peuvent-ils, ensuite, « déjouer » leurs plans destructeurs. Moi qui croyais naïvement que de telles pratiques n'existaient que dans le cinéma de Claude Sautet (« Max et les ferrailleurs ») !

Au Parti De La Délinquante Routière (le « Canard » du 11 février), il n'y a pas seulement des querelles de personnes mais aussi de profonds désaccords sur le fond (et l'on ne va pas s'en plaindre) : les deux lieutenants de la patronne, Florian Philippot et Nicolas Bay s'étripent pour avoir la deuxième place. Bay, tendance radicale, a inscrit sur la liste pour les départementales à Nice 4 ressortissants du Bloc Identitaire ayant pris leur carte du FN et du Rassemblement bleu Marine mais qui n'en sont pas moins soutenus par le président de déshonneur qui, chaque fois qu'il entend le mot dédiabolisation, sort son point de détail. D'autre part, les soupçons se confirment à l'égard du micro-parti de la Délinquante, « Jeanne » :

Prix du kit, obligatoire pour avoir l'investiture officielle aux législatives de 2012 : 16650 euros, l'argent revenant immédiatement dans les caisses du FN. Si, au moins, l'argent public ne remboursait pas les frais à partir de 5% des voix ! 

Transmis, en tout cas, aux électeurs de Nice et d'ailleurs qui auraient l'intention d''»essayer autre chose ».

BELLE JOURNEE A TOUS

BELLE JOURNEE A TOUS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article