Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par p. THEVENIN

 Bismuth contre le mariage pour tous, parce que les gens présents à son meeting criaient : « Abrogation ! Abrogation ! ». Que fera-t-il si l'assistance vient à scander« Juppé président !, « Juppé président ! » ? En tout cas, il risque, avec ça, de perdre ses soutiens. Même Morano a l'air de vouloir prendre ses distances, c'est dire ! Déjà que Steevy Boulay l'a lâché, risquant bien d'entraîner avec lui toute l'intelligentsia hexagonale, Enrico Macias, Johnny, Mireille Mathieu ...

Bismuth toujours : le 22 octobre, à Toulon, son meeting a commencé avec un peu de retard car il a reçu dans sa loge un militant, Thierry Tidona, qui, en juillet, avait porté plainte contre l'UMP à propos de Bygmalion et voulait mettre le sujet sur le tapis. Leur conversation a été enregistrée, le nabot ignorant que le micro de son interlocuteur était resté branché. Et elle a pu être entendue par les téléspectateurs puisque les journalistes de « Complément d'enquête » l'ont diffusée. Bismuth : « Cette affaire Bygmalion, il y a une combine, c'est sûr. Mais la justice est saisie. Je vais vous dire une chose : celui qui est le plus déterminé à faire payer ceux qui ont fait de mauvaises choses, c'est moi ! Parce que moi, j'ai les épaules larges, hein ? Puisque naturellement derrière, qui est-ce qu'ils visent ? C'est moi, personne d'autre ». Pour le faire renoncer à sa question, Bismuth lui a promis de le nommer dans la commission financière qu'il mettra en place à l'UMP s'il est élu. Mais pour plus de sécurité, on s'est bien gardé, durant le meeting, de tendre le micro à cet empêcheur de bismuther en rond. De toute façon, l'ex aurait eu de la peine à s'exprimer sur un sujet qu'il ne connaît que par ouï-dire et depuis si peu de temps.

Djidahistes français : sur Sud-Radio, ce mercredi : interview de la délinquante routière, accessoirement présidente du « premier parti de France » : selon elle, il y aurait 4000 djidahistes français et les « convertis » ne représenteraient qu'une part anecdotique de ceux-ci, la plupart étant des binationaux ; d'autre part, le danger viendrait des mosquées, et non du Net, le fondamentalisme islamiste ne poussant pas dans les prairies normandes. Or, selon le procureur de la République à Paris, il y aurait actuellement en Syrie et en Irak 376 djidahistes venus de l'Hexagone, parmi lesquels 20% de convertis. C'est ce qu'elle appelle une « part anecdotique » ? Si elle est aussi fâchée avec les chiffres, pas étonnant qu'elle se trompe également sur les limitations de vitesse.

Je voulais parler de la corruption mais le sujet est tellement vaste qu'il mériterait plusieurs coups de gueule à lui tout seul.

Je vous laisse le choix entre :

- Dassaut et ses 53 millions d'euros rapatriés de Suisse pour acheter des voix.

- le couple Balkany, récemment mis en examen.

- L'attribution des prochaines Coupes du Monde de foot à la Russie et au Qatar.

- l'achat de matches dans le championnat français de Ligue 2 Nîmes, Bastia, Caen, Dijon.

- foot encore : les rétrocommissions (destinées à des mafieux corses?) lors du transfert de certains joueurs (Gignac notamment) à l'Olympique de Marseille.

Je vous renvoie surtout à l'ouvrage d'Antoine Peillon, « Corruption : nous sommes tous responsables », invité de C dans l'air particulièrement convaincant (une fois n'est pas coutume).

Je vous en dirai plus la prochaine fois sur cet ouvrage que je me suis procuré et que je vais lire incessamment sous peu.

Comment booster l'enseignement de la langue de Goethe en France ? Il y a quelques années, on a beaucoup misé sur le groupe Tokyo Hotel. Ca n'a pas vraiment marché. Le « Canard » du 19 octobre donne une autre piste : le « tigre » de Seine-et-Marne qui a récemment défrayé la chronique. En effet, si l'on se trouve nez à nez avec un de ces félins, il faut, paraît-il, crier, de préférence en allemand, les sons gutturaux pouvant impressionner l'animal. Le problème est que, dans nos contrées, il y a trop peu de tigres en liberté.

                                                      BON LUNDI A TOUS

BON LUNDI A TOUS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article