Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par J.Paul Clair

JP Clair nous offre, pour cette fin de vacances 2014, un drôle de bouquet de cartes postales estivales dont il a le secret ! A consommer sans modération !

separateurs,lignes,barres

 " A tous ceux que l’on ne pourra ennuyer à notre retour en leur imposant la contemplation de nos photos de vacances, on se contente d’adresser une carte postale.  En mathématiques seulement, on ne change pas la valeur d’un produit en inversant l’ordre des facteurs, mais à la Poste ils doivent intervenir dans un ordre rigoureux. Le fameux carton timbré se fait mettre en boîte mais ce n’est pas une plaisanterie. "L’inévitable : « Bons baisers de … » traduit l’absence d’imagination du rédacteur, pourtant ces textes pourraient révéler une recherche originale que nous allons essayer d'imaginer :

              « Nous voici donc à MILLAU avec notre petit monde … ».

              « Le chemin fut semé d’embûches, à TROYES nous étions encore sept, mais à  SETE nous ne sommes plus que trois ».

            « Laissant le hasard guider notre route, nous sommes allés à THOUARS ».

              « Nous venons de quitter LIEGE où nous avons été pris dans un bouchon ».

              « C’est en arrivant à EU que nous avons pensé à vous ».

              « En retrouvant ma ville natale, j’ai guéri mon manque de PAU ».

              « Véhiculés par notre Dyane, de POITIERS nous vous adressons le bonjour ».

              « Approchons d’USSON et nous apprêtons à dépasser le fameux mur ».

              « En arrivant à LAVAL nous avons compris pourquoi notre ami Léon Noël   souffrait de palindrome ».

              « C’est du tonnerre ! Nous sommes fous de ROYAN ».

              « Itinéraire difficile : PARIS-BREST c’est pas du gâteau ! ».

              « En panne avec notre voiture italienne, nous attendons des pièces depuis  MILAN »

              « En visite en CHARENTE, c’est un vieil Armagnac qui m’a fait penser à toi, grand-père ! ».

              « Nous avions espéré en vain atteindre BORDEAUX, mais notre auto, qui a de la   bouteille, nous a laissés en carafe ».

              « A CLERMONT pour la nuit, j’ai laissé ma voiture sous un lampadaire qui éclaire mon toit ».

              « Aujourd’hui, nous sommes avant THIERS qui est à portée de main ».

              « Ravis d’être à BAYONNE où nous avons rencontré des gens bons ».

              « La voiture a refusé de démarrer mais nous sommes partis au car de TOURS ».

              « Nous nous étions mis sur notre 31 pour traverser la Haute-Garonne ».

              « J’ai découvert de délicieux endroits en parcourant l’AISNE et le BAS-RHIN ».

              « T’as le bonjour d’Henriette du MANS et de Bruno d’AGEN ».

              « En poète, Emile verra RENNES ».

              « En Normandie, les femmes de CARENTAN ont souvent beaucoup plus ».

Jean Paul CLair

Humour : Jean-Paul Clair - Quelques cartes postales en souvenir
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article