Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

L'édition 2014 du baccalauréat s'achève et déjà fleurissent de jolies perles dont je vous fait partager la primeur ( trouvé sur le net site http://www.perlesdubac.fr/perles-du-bac-2014.html )

 

Epreuve de philo série L : le bonheur

«Pour être heureux, on doit parfois tout donner : par exemple ici, pour avoir le bonheur de passer 4 heures ici, je n'ai pas hésiter à affronter les grèves de la SNCF. Comme référence, je pourrais citer la CGT ou le patron de la SNCF, mais dans une copie de philosophie ça ferait un peu tâche. Alors passons cet intermède léger.»

«Vivre heureux c'est parfois simple : un bon canapé, une bière, un match. Bref, rien à faire.»

«Pourtant, pour être heureux, certains font des actes très méchants : violer, tuer, massacrer, torturer, découper, écorcher... Mais il n'est pas nécessaire toujours d'en arriver là.»

On vit pour être heureux, mais des gens voudraient qu'on soit pas heureux ( Etat, parents, professeurs, SNCF... )

L'autre sujet de la série L « Les œuvres éduquent-elles notre perception ? ».

«Je dois reconnaître que la pornographie en tant qu’oeuvre concrète a radicalement changé ma perception des choses.»
«Notre perception nous fait voir des oeuvres qu'il vaut mieux des fois oublier.»

Je me connais assez pour savoir que je ne garderais pas un boulot plus de deux semaines. Comme je le sais, mes chances de réussite en sont doublées vu que je ne vais même pas essayer d'en trouver un.

Je dois dire que je n'ai objectivement aucune connaissance sur Kant.

On peut comparer Descartes à un philosophe

Et si je n'ai pas tout donné avant, la troisième partie comprendra mes pensées sur ce sujet.

Le désir est parfois un sentiment lubrique qui nous destine à devenir des moins que rien.

Choisir c'est comme avoir une épée de Da Moclès sur sa tête.

Notre liberté de choix peut se fracasser devant l'arc-en-ciel de nos émotions

Pour vivre dans la joie et l'allée graisse, il faut faire des sacrifices.

 

L'épreuve d'Histoire-Géographie. La dissertation d'Histoire avec au choix en L ou ES, «Le projet d’une Europe politique depuis le congrès de La Haye (1948)» ou «La Chine et le monde depuis 1949», a inspiré de nombreux lycéens qui ont dressé des comparaisons très en phase avec leur vie quotidienne.


«Le projet de construction européen a vu se succéder différentes formes : la CCE, l'UE, l'UEFA.»
«L'Europe politique, c'est comme l'hiver dans Game Of Thrones : on t'en parle mais on la voit jamais arriver.»
«Au fil des années, la méfiance des européens fait qu'il sont devenus antisceptiques.»
«Le but du texte c'était d'arriver au fédéralisme : pour l'expliquer de façon simple, on prend chaque président des pays et on lui dit : "C'est fini, tu commandes plus !»
«Deng Xiaoping a construit la grande muraille de Chine pour protéger l'économie chinoise des exportations étrangères.»
«Mao a été inspiré par son successeur.»
«Un français a dit un jour : "Laissez dormir la Chine, car si la Chine se réveille, après elle sera pas contente".»
«La population chinoise mourrait de faim, surtout dans les grandes villes : Shanghai, King Kong ou encore Pékin.»

Enfin l'épreuve anticipée de Français où les élèves étaient invités à disserter ou commenter un poème de Victor Hugo, se sont lâchés de manière plus ou moins poétique.

«Dans le poème, le dialogue entre le brin d'herbe et la tombe montre clairement que nous n'habitons pas le même univers.»
«Comment s’exprime le sentiment amoureux dans les trois textes du corpus ? De façon très impénétrable.»
«Victor Hugo est un écrivain et un poète du 19ème siècle. On lui doit notamment Notre Dame de Paris ou encore Les Minables.»
«L’émotion que l’on ressent à la lecture d’un texte poétique est la satisfaction de savoir comprendre des oeuvres que les autres ne comprennent pas.»
«Devant de tels vers, on ressent une émotion comprise entre le néant intégral à l'incompréhension.»

belles images

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article