Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par dix vins blog

La Pentecôte est avant tout une fête chrétienne qui commémore la descente de l'Esprit Saint sur les Apôtres le cinquantième jour après Pâques.

Selon la tradition chrétienne, les Apôtres auraient reçu l'Esprit Saint dans le Cénacle de Jérusalem, cinquante jours après la Résurrection du Christ, soit dix jours après l'Ascension.
Pour les chrétiens, cette date est une occasion spécifique de célébrer l'Esprit Saint, la troisième personne de la Sainte Trinité souvent représentée par une colombe. 

Le lundi de Pentecôte, de même que le lundi de Pâques, n'a pas de signification religieuse.  En France, le lundi de Pentecôte est officiellement redevenu un jour férié en avril 2008. Journée de solidarité, il peut être travaillé mais non rémunéré, selon les modalités choisies par l'entreprise. 

Mais la Pentecôte ou les Pâques roses comme l’appelèrent les poètes, par allusion à la douce saison fleurie, n’est pas seulement une grande solennité religieuse : c’est aussi une fête populaire qui, dans les campagnes, a son accompagnement obligé de coutumes frisant la superstition…

En certains endroits, les fermières cassent, dans le feu, un œuf frais pondu, afin de préserver la maison de l’incendie. On me dira qu’il est prudent de contracter une assurance même après ce geste symbolique, deux précautions valant mieux qu’une, mais la tradition n’en est pas moins respectée.

Ce jour-là, les fillettes attendent avec une petite pointe d’émotion le lever du soleil. Si le soleil reste voilé, elles en concluent que leurs désirs ne se réaliseront pas.

Les vieux hochent la tête quand le temps est pluvieux à la Pentecôte, car ils reconnaissent là un présage d’été orageux.

On dit encore qu’il faut étrenner quelque chose de neuf dans sa toilette ce jour-là, il paraît que cela porte bonheur. C’est sans aucun doute un commerçant avisé qui a lancé cette idée.

 

 Coutumes de la Pentecôte
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article