Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

                                                                       PARIS, 1938

On a beaucoup parlé et on parlera encore de Paris port de mer, de Paris station balnéaire : ne soyons pas trop surpris d’entendre parler de Paris station thermale.

Grenelle qu’on oubliait un peu  au point de vue hydrologique, depuis la disparition du fameux puits artésien, redevient à l’ordre du jour. On y fait de nouvelles expérience pour  déterminer l’utilisation pratique des nappes souterraines à haute température pour les usages domestiques, par exemple pour la distribution de l’eau chaude et du chauffage.

On se propose même d’étudier, au point de vue hygiénique, médical et financier, la création d’une station thermale à Paris., dans la région des champs de courses de Longchamp et d’Auteuil.

Pour cela on exploitera les nappes souterraines  radioactives à haute température et à grandes teneurs minérales et chimiques qui existent dans la région.  On prendrait les eaux d’Auteuil ou de Longchamp, comme on prend les eaux d’Enghien.

Mais l’hippodrome de Vincennes va réclamer lui aussi ses sources et ses buvettes !

  chapeaux

La mort de la lune

Si nous en croyons les études auxquelles se livrent actuellement des astronomes réputés, la lune est condamnée à disparaître…tout du moins en partie. La lune, en effet, d’après ces savants, se rapproche progressivement de nous. Dans ces conditions un jour viendra où, subissant les influences de la chaleur et de l’humidité terrestre, l’astre des nuits se désagrégera.

Seule  la périphérie de la lune persistera en sorte que la terre aura, comme satellite, un anneau pareil à celui de Saturne.

Naturellement la désagrégation de la lune nous vaudra une pluie abondante de météores   capables de causer d’importants dégâts à notre boule ronde.

Mais ne nous frappons pas, car nous ne risquons pas d’être les témoins et, éventuellement, les victimes de cette décomposition.

Pour que le phénomène commence à se manifester il faut que la lune qui est à plus de 384000 km de notre globe n’en soit plus éloignée que de 18000.

Cette condition, toujours d’après les astronomes, ne se trouvera  réalisée que dans un chiffre …astronomique de millions d’années.

Donc ne redoutons pas la lune…sauf pour les désagréables rhumes nocturnes qu’elle peut valoir !

Dimanche 6 mars 1938

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article