Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Pierre Thevenin

 

  • Ne perdez pas votre temps à lire le courrier que Bismuth, notre Berlusconi de poche, a envoyé au « Figaro ». C'est grotesque, affligeant, sans imagination. Conforme à ce que l'on connaît du bonhomme. On peut à la rigueur esquisser un sourire en découvrant sa fameuse comparaison de la justice française avec la Stasi et rappeler que la RDA n'a pas de secret pour lui puisqu'il a été le seul à prévoir la chute du mur le 9 novembre 89. Il avait une occasion de se rendre ( presque ) sympathique en faisant pour une fois de l'humour volontaire : par exemple en adressant son courrier non pas au « Figaro » mais à « Mediapart » ( idée émise par Calvi en manière de boutade ). Il l'a laissée passer.
  • Pour Carla Bismuth, la situation n'est guère brillante non plus : plusieurs de ses concerts ont dû être annulés faute de spectateurs : deux au Québec, un à Metz, un à Marseille. A Strasbourg, d'abord déprogrammé, son spectacle a été déplacé, dans le temps et surtout dans l'espace : dans une salle plus petite. Si ça continue, elle va finir dans les MJC ( si on en veut ).Voilà où ça mène d'épouser un loser.
  • Certes, on peut se dire que les médias en font un peu trop sur la bête immonde qui monte, qui monte. Ils disaient à peu près la même chose dans les années 80, quand l'actuel président de déshonneur du FN était à 15%. On peut considérer aussi que 597 listes sur plus de 36 000 communes, c'est bien peu pour le troisième parti de France. Des listes, qui plus est, constituées avec les difficultés que l'on sait. A l'heure où j'écris ces coups de gueule, le second tour n'a pas encore eu lieu et pour l'instant il y a un seul maire frontiste : Steeve Briois à Hénin-Beaumont. En 95, il y en avait 4 et même quelques autres prétendument « sans étiquette », comme à Chauffailles, en Saône-et-Loire. Il n'empêche, cette fois, ils vont être nombreux, beaucoup trop nombreux, à siéger dans les conseils municipaux et communautaires. Et il ne s'agit pas d'un vote pour telle ou telle personnalité charismatique : à Roanne, Sarah Brosset, qui a brillé par sa nullité dans son débat télévisé avec l'UMP Yves Nicolin, a obtenu plus de 15% au premier tour.
  • File:Alain Juppé chez Réforme et Modernité.jpgBalkani, Woerth, le président de l'UMP ( cette fois, apparemment, sans effraction ) et quelques autres escrocs ou harceleurs ( Eric Raoult (Le Raincy ), l'homme aux 15 000 SMS envoyés à une collaboratrice ou Maryse Joissains ( Aix-en-Provence ) et ses emplois fictifs réélus ou en ballottage favorable au premier tour. A la place de Bismuth, j'éviterais de me réjouir trop vite. A Bordeaux un certain Juppé a été, lui aussi, brillamment réélu mais sans casseroles.
  • Cela ne s'invente pas : le délégué général de l'UIMM (Union des industries et des métiers de la métallurgie), le MEDEF section métallos, se nomme Jean-François Pillard. Savoureux quand on sait que l'organisation a été poursuivie pour détournement de fonds publics : aides perçues pour des stagiaires inexistants dans des centres de formation professionnelle et qui permettaient à l'organisation d' « arroser » les syndicats et d'assurer la paix sociale.
  •  

Les coups de gueule de Pierre Thevenin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article