Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Le coronavirus ne fait pas que des malheureux :

- Avec la fermeture des magasins, les commandes affluent chez Amazon qui veut embaucher 100 000 employés de plus.

- D'autre part, Zeus est remonté à 44% d'opinions favorables, comme Pépère en 2015 après les attentats de Charlie ou le Chi en 2001 après le 11 septembre. Comme pour ces derniers, ce n'est qu'une embellie car ils sont beaucoup moins nombreux à se dire satisfaits par sa gestion de la crise ( manque de masques, refus de tests systématiques ). Mais c'est toujours ça de pris.

- Des arnaqueurs se font passer pour des flics et verbalisent ceux qui sortent de chez eux sans autorisation.

- Mais le grand gagnant est ... le climat, donc nous tous : réduction de la pollution qui, habituellement, fait chaque année 9 millions de morts dans le monde (le virus peut aller se rhabiller, avec ses quelques milliers de victimes). Hélas, si l'on peut dire, la maladie va forcément reculer et ça repartira sans doute comme en 45.

Tout le monde a entendu parler d'Éric Raoult, scientifique anticonformiste, et de son traitement du virus par la chloroquine ( utilisé d'ordinaire pour prévenir et traiter le paludisme ) qui n'a, pour l'instant, pas montré son efficacité. Un charlatan ou un médecin miracle, ce type qui s'est, par ailleurs, opposé au port du voile intégral en 2010 ? En tout cas, chloroquine, ça peut servir au scrabble et dans les mots croisés.

D'aucuns croient que le virus vient des chauves-souris via les pangolins mais il y a une autre explication issue de la nuit des temps : ce serait un châtiment divin, comme le furent les épidémies de peste ou le tremblement de terre de Lisbonne en 1755. Un cul-bénit présumé, dont vous pouvez voir la photo ci-contre, considère que les hommes ont mérité ce fléau pour leurs turpitudes et autres fornications. Il recommande quand même ( on se demande pourquoi ) de se plier aux mesures de confinement mais surtout d'être assidu dans les invocations. Ce pieux personnage est un peu moins connu que son frère. Il se nomme Hani Ramadan dont le benjamin, promis juré, est vierge ( c'est bien le mot ) de toute turpitude.

Pour le petit-fils de clandestin, pas d'arrêt de l'activité. Il craint que le remède ne soit pire que le mal et se contente de débloquer ( ça, il sait faire ) 2000 milliards de dollars. Pourtant, ça n'a pas l'air de calmer le virus ( ce con n'a rien compris à l'économie ) et les USA sont en train de prendre la tête pour le nombre de contaminations et de décès.

On ne sait pas, dans l'état actuel de l'épidémie, si les élections outre-Atlantique, pourront se dérouler, comme prévu, en novembre mais le sortant  ( et, espère-t-on, le sorti ) n'a actuellement plus de majorité au Sénat puisque 5 sénateurs républicains ont chopé le Covid-19. Ce serait le moment de relancer la procédure d'impeachment. Dommage que l'on ait d'autres préoccupations.

Pour son alter ego Bolsonaro, il ne s'agirait que d'une " fantaisie " et d'une " petite grippe ". Il est impossible, affirme-t-il, que son pays connaisse une situation à l'italienne car la population du Brésil est moins âgée et le climat plus chaud. N'empêche que pour les peuples vivant dans ce qui reste de la forêt amazonienne, comme les Awas ( les quoi ? ), l'hécatombe risque bien d'être sévère, même chez les jeunes et en dépit de la chaleur.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article